DECLARATION DE 15 GRANDS MAITRES PROVINCIAUX

Publié le par Spartacus

Aujourd’hui 13 mai, 15 Grands Maîtres Provinciaux ont publiés une déclaration, attestant ainsi – notamment – que les 11 sont devenus 15 ! Ce qui représente près de la moitié des Provinces de la GLNF, ce qui n’est pas rien.

S’il nous paraît légitime (contrairement à d’autres commentateurs ayant déjà publiés à ce sujet) qu’ils appellent les Frères à « continuer de travailler dans la voie initiatique et traditionnelle qui est la notre, et surtout à sauvegarder l’ordre dans les Loges et les Provinces de notre Obédience… », car il est effectivement primordial que nous ne coupions pas, à cause de cette maudite crise, de notre transmission initiatique, qui est notre respiration, et qui est la seule garante de notre capacité à survivre à tout, il nous apparait surprenant qu’ils déclarent « reconnaître le T.’.R.’.F.’. Jean-Claude Tar. (ancien Député Grand Maître (N.D.L.R.)) comme seul interlocuteur pouvant rassembles tous les Frères et mettre en germe la nouvelle gouvernance », et lui demander « d’intervenir de façon urgente afin de mettre un terme à cette situation gravissime », alors même, que depuis un mois à peine, ils se placent sous l’autorité administrative de Maître Legrand.

 

En outre, il nous semble regrettable de voire apparaître la signature de notre Grand Maître Provincial, Z.H., « résistant » de la première heure, à l’intégrité unanimement reconnue à la fois dans notre Province, et en dehors, au coté de celles bien récentes, émanant de GG.’.MM.’.PP.’. qui se sont illustrés auprès de F.S. dans des manœuvres plus que contestables, notamment à l’occasion des préparations et des votes en A.G., et dans des suspensions iniques, et toujours pas abrogées !!!

Nous comprenons bien qu’il faut bien réunir le maximum de soutien pour procéder à la déposition de F.S., que seule l’union fait la force, mais tout cela laisse véritablement un goût amer…

Pour autant, nous sommes évidement opposés à une chasse aux sorcières, et ne demanderons pas, à ce stade, et en ce qui nous concerne, leur éviction de l’obédience; pour autant, qu’ils sachent que nous les observons, et qu’il leur faudra se montrer bien humbles et discrets.

Cela parce que nous faisons confiance à notre G.’.M.’.P.’. et que nous lui apportons notre soutien sans réserve, en imaginant que l’homme de réflexion qu’il est, sait ce qu’il fait.

Et que tout cela va, néanmoins, dans le sens d’une nécessaire réconciliation en vue de la refondation de la GLNF…

 

Par Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour    

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article