DOCUMENT EXCLUSIF Le courrier du Grand Chancelier de la GLUA qui menace les grands maîtres de la GLNF.

Publié le par Spartacus

Cet article est tiré du blog de l'express:

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/

 

Sous le titre « Les Anglais tirent sur la GLNF« , L’Express publie demain un article sur un courrier explosif envoyé par le Grand Chancelier Alan Englefield de la Grande Loge unie d’Angleterre (GLUA) en date du 9 décembre 2010 adressé au Grand Secrétaire de la Grande Loge nationale française (GLNF). J’avais évoqué l’existence de ce courrier de la GLUA dès hier, puisque je révélais que la nouvelle lettre adressée à François Stifani, Grand Maître de la GLNF, par les trois Grandes Loges de Belgique, de Suisse et du Luxembourg s’appuyait sur le courrier des Anglais, que les trois Grandes Loges avaient donc sans doute reçu en copie.

Ce courrier de la GLUA constitue une sévère mise en garde de l’obédience-mère de la franc-maçonnerie dite « régulière ». Cette dernière n’intervient habituellement jamais dans les affaires intérieures d’une Grande Loge d’un autre pays. Sauf que la GLNF est en crise depuis plus de 13 mois, que les dissensions s’étalent sur des dizaines de blogs, dans la presse écrite et dans les prétoires des tribunaux de la République. Manifestement, la lettre de soutien reçue en janvier 2009 par Nicolas Sarkozy avec pour signature François Stifani, Grand Maître de la GLNF, a convaincu les Anglais de sortir de leur réserve. Leur lettre est datée du 9 décembre, soient 8 jours après la révélation par L’Express du fameux échange de courriers entre François Stifani et Nicolas Sarkozy.

Le courrier de la GLUA, dont j’ai eu copie, se trouve ci-dessus. Vous en trouverez également ci-dessous une traduction libre.

« Cher frère Grand Secrétaire,

Notre attention a été attirée par un numéro récent du magazine L’Express publiant une lettre réputée avoir été écrite par votre Grand Maître au président de la République française.

Cette lettre, s’il ne s’agit pas d’un faux, viole clairement l’un des principes fondamentaux de la Franc-maçonnerie, selon lequel un maçon agissant dans ses fonctions maçonniques ne peut faire le moindre commentaire sur les décisions politiques et sociales de l’Etat, voire qui pourrait être perçu comme son alignement, ou celui de sa Grande Loge, aux côtés d’un parti ou d’un groupe politique.

J’ai été chargé de me renseigner pour savoir si cette lettre a été écrite ou non par votre Grand Maître et, si ce n’est pas le cas, quelle action votre Grand Maître intentera à l’encontre le magazine.

Si cette lettre est authentique, elle pourrait gravement affecter les étroites relations qui ont toujours existé entre la Grande Loge unie d’Angleterre et les Grands Maîtres de votre Grande Loge.

Dans l’attente de votre réponse. Sincèrement et fraternellement vôtre.« 

Interrogé hier par mes soins, François Stifani s’est limité à cette réponse : « Il y a une plainte contre X, je n’ai rien d’autre à déclarer. » Selon son avocat, Maître Olivier Pardo, cette plainte pour « faux et usage de faux » a été transmise au Procureur de la République de Paris peu de temps après la parution de l’article de L’Express, le 1er décembre. Aucune plainte ne vise L’Express.

 

François Koch
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article