message des GMP contre FS

Publié le par Spartacus

T.R.F. Marc CAIRE                             GMP de NEUSTRIE

T.R.F. Charles TORDJMAN                 GMP de PARIS GRANDE ARCHE

T.R.F. Christian DEGNY                      GMP de BRETAGNE 

T.R.F. Pierre COHEN                           GMP de LUTECE

T.R.F. Philippe MARTIN                     GMP d’AUVERGNE

T.R.F. Zavoche HOUCHANGNIA         GMP de DAUPHINE-SAVOIE

T.R.F. Yves PENNES                           GMP de PARIS

T.R.F. Philippe FONTAINE                 GMP d’AQUITAINE

T.R.F. Laurent TOUBOL                     GMP de ROUVRAY

T.R.F. Alain BELLET                         GMP de PICARDIE PLAINE DE FRANCE

T.R.F. Georges DUCROS                      GMP d’AUSTRASIE-CHAMPAGNE-ARDENNE

 

Nous, les 11 Grands Maîtres Provinciaux signataires du communiqué du 7 avril, conformément à notre communiqué du 14 avril,  prenant acte du courrier que le TRF François STIFANI a adressé le 13 avril à l’ensemble des Frères de la GLNF, confirmant ainsi la vacance de la gouvernance ; ne reconnaissons pas davantage au Député Grand Maître qu’il vient de nommer, le moindre pouvoir légitime à assurer même provisoirement cette gouvernance. 

 

Considérant le profond désordre qui s’installe chaque jour dans toutes les Provinces, nous  demandons instamment la convocation immédiate du SGC qui, après avoir pris acte de la vacance de la Chaire de Grand Maître, devra faire un appel immédiat à candidature et fixer la date de l’élection du nouveau Grand Maître au plus tard en septembre prochain.

 

Nous rappelons que si la gestion administrative de l'Association revient à Me Legrand, conformément au mandat provisoire qui lui a été fixé, la gouvernance ordinale de l’Obédience doit être assurée conformément à nos règles, statuts, constitutions, us et coutumes.

Nul à présent ne peut légitimement prétendre diriger notre Obédience tant que nous n’aurons pas élu un nouveau Grand Maître et que ce vote aura été ratifié par les Délégués des Loges auxquels revient de plein droit le pouvoir de confirmer la confiance des Frères qu’ils représentent comme Chefs de l’Ordre.

 

Aussi, nous invitons le moment venu tous les Frères à se réunir autour du candidat qui sera le plus à même d’incarner nos valeurs, dans le respect absolu de nos Landmarks et en particulier de la Règle en douze points ; mais aussi d’incarner l’espoir qui anime tous les Frères de retrouver dans leur gouvernance, la confiance qu’ils ont perdue.

 

Notre action n’a pas d’autre but que de permettre cette élection au plus vite et nous sommes pour l’atteindre à l’écoute de tous, profondément convaincus que le temps est venu de nous réunir et de ne plus nous diviser.

 

De nouveaux GMP et AGM viennent d’adresser le 21 avril un communiqué dont le message rejoint le nôtre, même s’il est exprimé dans d’autres termes.

Cela porte à 18 le nombre de Provinces qui disent haut et fort qu’elles ne reconnaissent plus l’autorité du TRF François STIFANI, constituant ainsi une large majorité tant des Provinces que des Frères de l’Obédience. Cette situation unique requiert des mesures de sauvegarde urgentes.

 

Nous demandons aux Frères des Provinces dont les GMP ne se sont pas encore déterminés à  nous manifester à leur tour leur soutien, de le faire  par mail à GMP11@hotmail.fr .

Loin des luttes profanes et des intérêts particuliers, il faut que nos Frères retrouvent la tranquillité et la paix nécessaires à nos travaux. C’est la notre seule ambition et notre unique objectif.

C’est tous ensemble que nous réussirons à sortir notre Obédience de cette crise et à faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais.

Le 26 avril 2011

L’un d’eux a signé pour tous

Copie aux membres de la GLNF

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

enfantsdelaveuve 05/05/2011 19:28


Tournons la page !

2. : La rémunération de Maître Legrand est fixée par le tribunal. Réponse de Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour aujourd'hui à 16h08
Certes, mais sa rémunération mensuelle est de combien ? Ca doit être d’autant plus facile à savoir que ces prestations sont tarifées.
« En l’absence de définition légale de l’administrateur ad hoc, on peut définir ce personnage comme suit : personne physique ou morale, désignée par un magistrat, qui se substitue aux représentants
légaux, pour exercer aux noms et lieu du mineur qu’il représente, ses droits. »
Nous ne sommes pas mineurs mais nous sommes sous tutelles.
L’A.A.H a donc une mission précise et un délai imparti. Elle reçoit des indemnités fixées par le tribunal.
Habituellement l’expert ne reçoit pas de salaire mensuel. Ce serait trop facile de faire trainer pour s’enrichir honteusement !
Si sa rémunération est de 82000 € /mois, cela doit correspondre à un travail d’équipe puisque ça ne peut pas être un salaire individuel.
Qui compose son équipe ? Où en est sa mission ? Quels sont les obstacles qu’elle rencontre ?
Le tuteur a un devoir régulier d’information, de rendez-vous périodiques avec la personne sous tutelles.
Madame Legrand a un DEVOIR d’information des membres de l’association, du plus grand au plus petit, sans sélectivité. Tous les membres sont égaux. Il n’y a aucune raison qu’elle informe quelques
uns au détriment des autres. Si cela existe, pourquoi le fait-elle, de quel droit, au profit de qui.
Nous ne sommes pas sans droit.
Nous tous, membres de l’Association GLNF (nous, toi, moi) sommes en droit de savoir quelle est sa mission, nous sommes en droit de la dénoncer si elle n’effectue pas son travail ou si elle ne
respecte pas les délais ou si nous sommes victimes d’abus de sa part (si, si ça arrive fréquemment des abus de pouvoir des tuteurs, il y en a même eu qui ont été condamnés au pénal…).
Que se passe-t-il lorsqu’il y a collusion entre le tuteur et le parent condamné ? Il y a sans attendre la suspension du tuteur !!!

Le silence de Maître Legrand, son absence de communication participent à notre défiance légitime. Malgré de nombreux rappels, elle continue à faire la sourde oreille.
Cela participe à la création d’états de tension tels qu’ils peuvent, à tout moment, dégénérer jusqu’à la violence, ce qui serait subito presto la certitude de l’échec de sa mission et conduirait à
son remplacement pour carence.
Tout le monde le sait et c’est ce que nous voulons éviter alors, qu’à mon avis, d’autres le cherche activement, en particulier F.S. qui pourrait alors judiciariser la situation, se poser en victime
et demander des dommages et intérêts exorbitants. Je suis bien sûr que c’est la stratégie de ses conseils.
La seule solution actuelle est de dénoncer la situation auprès du Magistrat chargé de l’application de la décision de justice. Il faut demander le changement de tuteur en signalant individuellement
sa perte de confiance.
Cela peut se faire par une pétition.
Nous pouvons également demander la levée de cette tutelle et confier à des membres que nous élirions ou même à une société profane l’organisation des élections d’un conseil d’administration.
Ca ne nous couterait pas 82000€/mois et nous serions maîtres de nos échéanciers !!!
L’audit des comptes est une autre procédure qui pourra être poursuivie par le nouveau bureau.


courtois 29/04/2011 08:17


Bonjour mes frères,

il est à noté que les GMP ne peuvent se mettrent sous la tutelle de Mtre Legrand car si il n'y a plus de G.M, il n'y a plus de GMP !!!!
C'est Mtre Legrand qui gère désormais la glnf.

Les seuls frères légaux sont les V.M qui ont été élus.

Ce sont eux les seuls chefs de l'Ordre maintenant.

C'est bien qu'ils se mettent de notre coté, du coté de la Vérité, mais ils ne nous reconnaissent pas pour tel et sont en train de prendre le commandement des opérations futures.

Il y a danger et il faut bien regarder qui doit suivre l'autre, qui doit proposer le retour à la normale, qui doit faire amende honorable, qui doit faire son méa culpa dans la discrétion qui
devrait honorer le maçon...

C'est un vrai tsunami qui se crée afin qu'après son passage tout redevienne comme avant.

De cela jamais !!! Je prie pour que cela n'arrive pas.
Je crois en une maçonnerie plus juste et plus honnête que celle que nous vivons. Plus fraternelle et moins égotique.

Je souhaite pouvoir vivre notre temps et notre espace sacré hors le joug de cette Obédience qui n'aurait jamais dû voir le jour.