Suspension de reconnaissance

Publié le par Spartacus

Mes TCF

 

Nous sommes au début de la situation que nous attendions depuis un certain temps, c’est à dire la suspension de la reconnaissance par la GLUE, de la grande loge d’écosse et de la grande loge d’Irlande. Pour l’instant, on ne parle que de la suspension de la reconnaissance. Cette suspension pourrait devenir définitive si bien sûr les difficultés devaient continuer à la GLNF. Ce constat pose plus de questions qu’il n’apporte de réponse :

            Notre très cher GM ne va pas bien sûr démissionner puisque nous en sommes là de par sa volonté de rester en place quoi qu’il en coûte et quelle que soit la manière qu’il utilise pour rester en place.

            Nous avons vu se développer des procédures judicaires qui n’ont pas eu le résultat escompté.

            L’administrateur a demandé le paiement des capitations pour tous les F. Si ces derniers n’obtempéraient pas, ils sont de fait radiés. On constate la nécessité de faire rentrer de l’argent pour les comptes de la GLNF ainsi que par cette dernière ruse de faire sortir du jeu tous les opposants à notre GM. Ces mêmes opposants ne pouvant plus s’exprimer et encore moins voter. Un vote prochain devrait donc être favorable dans cette condition d’élimination des opposants à notre GM.

            La structure de la GLNF est elle encore sauvable tant au niveau financier que fraternel.

            Comment vont se conduire les différents rite devant cette perte de reconnaissance ?

            La création d’une nouvelle structure multi rite est-elle une étape nécessaire pour retrouver une structure officielle de travail ? Cette nouvelle structure pouvant bien sûr obtenir ultérieurement la reconnaissance désirée.

 

Toutes ces questions restent sans réponse définitive. Ce qui est certain par contre, c’est que ceux de l’intérieur de la GLNF vont devoir payer une nouvelle cotisation puisqu’il n’y a pas de nouvelle structure créée. Il aurait été intéressant de faire quelque chose avant les vacances permettant ainsi la constitution d’un montage juridique pour cette nouvelle association.

Il est vrai que le temps ne compte pas dans le domaine initiatique.

 

Spartacus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mutatis Mutandis 03/09/2011 23:20


@ Traquenard,
Mon T.C.F.,
Dans la confusion actuelle que tu as raison de dénoncer, il est possible de revenir à des dispositions très simples :
- Les loges sont souveraines, elles sont constituées en association 1901 et ont leurs comptes bancaires propres ( !) pour les capitations et le tronc de la veuve. Elles ont tout pouvoir de se
joindre à une entité associative de leur choix,
- Elles ne reconnaissent aucun pouvoir ni prérogative à des ex O.P. ou O.N. sur le plan maçonnique,
- Elles réaffirment l’idéal maçonnique : s’élever soi-même pour élever l’autre.
- Elles rejettent la manipulation, la tromperie, la trahison et retrouvent la probité, l’honnêteté, la clarté dans la transparence et ainsi, dans l’honneur, elles peuvent rétablir la régularité et
la reconnaissance.
Bien frat …
Mutatis Mutandis


Corpus Humanitatis 24/08/2011 21:08


Mes TT.CC.FF.,
Comme beaucoup d’entre vous sans doute, j’ai eu du mal à y voir clair au sujet de mon engagement en maçonnerie et de la nature de l’organisation qui me semblait pouvoir satisfaire mon besoin
d’appartenance (et autres).
Cependant mon incompétence en matière juridique, comptable, en histoire maçonnique, et en vocation spirituelle me maintenait dans la pénombre ou l’obscurité.
Et puis, j’ai lu attentivement les articles et édito de notre T.C.F. Raminagobis du myosotis de Septimanie. Je vous suggère et vous souhaite de faire de même. D’abord parce que cela m’a fait un
bien fou. Ensuite parce que ses articles abordent les aspects associatifs, éthiques, ordinaux, maçonniques et obédientiels d’une façon lumineuse autant sur le fonds que dans la forme.
Sa suggestion de reconstitution en loges ‘’GLNF 86’’ est évidemment la plus efficace, la plus pertinente, la plus appropriée et la plus rapide pour dépasser le chaos actuel.
En particulier pour l’essentiel : LOGES SOUVERAINES et indépendantes, avec de véritables V.M. dont je sais maintenant après onze ans d’illusions en ‘’pureté maçonnique’’ qu’ils n’ont jamais
existés.
Que cesse l’abomination et que naisse GLNF 86 !
Un artisan de fraternité…
CH


Christian hyerle@club-internet.fr 27/07/2011 16:23


Bonjour mes T.C.F., suggestions pour :
Les bases d’une refondation

 Changer de nom, de sigle, de logo etc.…,
L’état de déliquescence de la GLNF nécessitera au moins une génération pour qu’elle retrouve une image conforme à l’identité qu’elle n’aurait pas dû perdre, et toute naissance naît d’une mort ;
elle doit s’accomplir, et comme la nature l’impose, dans la douleur.

 Etablir chaque loge comme souveraine (compte indépendant), dans une fédération de loges,
L’unité dans la diversité, la diversité dans l’unité, pour que le un et le tout se conjuguent dans l’harmonie,

 Etablir le V.M. comme tel, et seul installateur (ou passé V.M.) de son successeur,
Du père au fils, et de Hiram à la transmission des mots substitués, l’on voit que l’existence légitimée du V.M. ne peut véritablement s’établir que dans la transmission de celui qui le précède. La
transgression (par les mauvais compagnons) de cet acte a rompu la chaîne d’union des V.M. Il convient qu’elle soit rétablie

 Supprimer les groupuscules occultes, types : conseil des anciens, ou ne leur permettre que des suggestions collectives pour la loge,
L’attribution occulte des offices constitue un support de manipulation non transparent et moralement inacceptable puisque les personnes concernées ne sont pas présentes,

 Attribuer les offices prioritairement par ancienneté (sauf manque d’assiduité ou de travaux ou autre exceptions justifiables et justifiées),
Nos jeunes sont porteurs de demain, pas d’aujourd’hui. Qu’ils apprennent la conviction de servir, la détermination pour servir, et surtout, la patience pour servir, dans l’assurance que l’Ordre
sera respecté. Et à celui qui fait le passage d’hier à demain, qu’il lui soit donné de servir, sans se servir, ni s’asservir, aujourd’hui.

 Fixer enfin aux niveaux provinces et national la frontière entre civil-profane et régularité- ordre,
La confusion du monde matériel et du monde immatériel a mené au chaos. L’obscurité domine la lumière. C’est une bataille qui est perdue, pas la guerre.
L’univers est en expansion-évolution, l’Etre aussi.

 Attribuer les responsabilités qui y correspondent en fonction des compétences acquises, et nom en fonction de préférences personnelles ou d’allégeances au service d’enjeux métalliques,
La corruption (tête : intellectuel-idées, cœur : lien d’appartenance, corps : enjeux matériels-métalliques) ne doit pas exister en maçonnerie,

 Constituer une commission ‘’éthique maçonnique’’ composée de cinq sages n’ayant que ce seul enjeu maçonnique, avec seul pouvoir d’avis communiqués à tous les F.F.
La nécessité d’un contrôle permanent de l’exercice du pouvoir est plus que démontrée par les 19 mois qui se sont écoulés. L’exercice d’un pouvoir autocratique, avec ses dérives sectaires, n’aurait
jamais dû apparaître – même pas embryonnaire – dans notre obédience. Ce comité constitué sur la base de la véritable libération des métaux pour chacun de ses membres, devra être totalement
indépendant des structures en exercice.

 Affirmer la prérogative de la loi républicaine sur l’obédience maçonnique,
Tout véritable maçon souhaite sacraliser sa vie profane en conformité avec l’Ordre, pour autant il n’est pas contraint à une naïveté qui lui ferait confondre les deux. Ainsi, certains frères ont
autorité sur d’autres en loges, réunions maçonniques et St Jean, et ce doit être librement consenti.
En dehors de ces circonstances, ils sont citoyens comme les autres et n’ont aucune espèce d’autorité particulière que ce soit sur le plan civil, sociétal, moral ou même maçonnique,
Et ceci quelques soient leur grades ou leur ancienneté. D’ailleurs l’ancienneté ou les grades ne démontrent pas toujours une sagesse acquise (voir pas du tout !). Chaque frère a cependant la
possibilité d’une attitude compatissante d’écoute et de conseil qui est l’exercice de son devoir de fraternité.

Christian Hyerlé, dans la liberté d’une proche mise en congé,
Loge ‘’Fleur de Lumière n° 1110’’ mle 58655


Pyramide 27/07/2011 01:48


Prochaine ordonnance : suspension du GADLU pour comportement non conforme à l'éthique maçonnique ...