UNE PREMIERE GRANDE LOGE AMERICAINE RETIRE SA RECONNAISANCE à LA GLNF

Publié le par Spartacus

Très visiblement, le voyage de François Stifani à Washington a été un franc succès.

Après son passage, c’est maintenant The Most Worshipful Grand Lodge Of Ancient Free And Accepted Masons Of The Commonwealth Of Massachusetts qui retire sa reconnaissance à la GLNF tant que la situation n’est pas rentrée dans l’ordre, c’est-à-dire tant que la GLNF est administrée par un mandataire ad’hoc, et non par ses Grands Officiers et son Grand Maître, comme c’est le cas dans la normale. A cet égard, il est intéressant de voire cette optique américaine, sur la liaison qu’il y a à faire entre le Grand Maître, et le Président civil.

Dans ce courrier adressé le 13 juin à Jacques Rodier en sa qualité de Grand Secrétaire (F.S. change ses Grands Officiers à une vitesse telle, que les autres obédiences ne suivent plus. En effet, nous en sommes au troisième grand secrétaire en un an !), cette Grande Loge prend acte que depuis octobre 2009 nous sommes plongés dans la discorde et le trouble. Elle considère regrettable que sous l’actuel leadership, « It is regrettable that under the current leadership these internal quarrels have led to law suits in the civil courts of Paris » les querelles intestines ont donné lieu à des poursuites judiciaires devant le Tribunal civil de Paris. Ceci constitue à mon avis une mise en cause explicite de la responsabilité de F.S. même si par la suite, le texte renvoie lui aussi, comme celui de la Grande Loge Unie d’Angleterre, les parties dos-à-dos, selon leurs responsabilités : « These civil actions have resulted in two facts: 1. the day to day governance of the GLNF in now in the hands of a court appointed “ad hoc” administrator, and 2. the internal problems of the GLNF have been widely covered in the national and local press in France. In addition, the various groups within the GLNF have been airing their differences in public, often using excessive, un-Masonic and at time libelous language. »…

Même si le texte ne fait pas référence à la position de la GLUA qui ne devait pas encore être connue au moment de sa rédaction, il lui ressemble beaucoup dans son approche, et il fait par contre état du retrait de reconnaissance de la part des différentes obédiences européennes continentales.

Quoi qu’il en soit, ce retrait de reconnaissance supplémentaire, qui pourrait ouvrir la voie à d’autres aux Etats-Unis, atteste du crédit qu’accordent de plus en plus d’importantes Grandes Loges à F.S….Auquel nous devons dire merci de la situation dans laquelle il nous a plongés!?

 

Voici une traduction en français de cette lette :

 

TRES RESPECTABLE GRANDE LOGE D’ANCIENS ET ACCEPTES FRANCS MACONS DU COMMONWEALTH DU MASSACHUSSETTS

 

R.W. Jeffrey L. Gardiner

Grand Secrétaire

                                   13 Juin 2011              

A : Jacques Rodier

Grand Secrétaire de la Grande Loge Nationale Française

12 rue Christine de Pisan

75017 Paris, France

 

Cher frère Rodier,

Au cours d’une Assemblée Régulière de la Très Respectable Grande Loge des Maçons Libres Anciens et acceptés de la Communauté du Massachussets qui s’est tenue le 8 juin 2011, le rapport suivant a été présenté par notre Comité des Relations Extérieures :

  Depuis octobre 2009, la Grande Loge Nationale Française (GLNF) a malheureusement été de plus en plus perturbée par la discorde et les désaccords. Il est regrettable que sous le leadership actuel les querelles internes aient conduit à des procès devant des tribunaux civils de Paris. Ces actions judiciaires ont eu deux résultats : 1. La gouvernance au jour le jour de la GLNF est maintenant entre les mains d’un administrateur « ad hoc » nommé par le Tribunal. 2. Les problèmes internes de la GLNF ont été largement couverts par la presse nationale et locale en France. En outre, les divers groupes à l’intérieur de la GLNF ont étalé leurs divergences en public, utilisant souvent un langage excessif, non-maçonnique et parfois diffamatoire.

  « Une communication commune des Grandes Loges de Suisse, du Luxembourg, d’Allemagne et de Belgique indique qu’elles ont ensemble entrepris des actions qui les ont menés à la suspension de la reconnaissance de la GLNF. »

« Considérant les problèmes internes de la GLNF et pour le bien de la Franc-Maçonnerie Régulière, et afin de protéger la réputation de notre Grande Loge, le Comité des Relations Extérieures a recommandé que notre Grande Loge suspende temporairement la reconnaissance de la GLNF, jusqu’à ce que l’administration de la GLNF revienne à des officiers légitimes de la GLNF.  »

Considérant qu’une motion a été faite et soutenue selon laquelle la Grande Loge des Maçons du Massachusetts suspend temporairement la reconnaissance de la GLNF, et

 Considérant qu’un vote favorable des membres présents de la Grande Loge a eu lieu et qu’il a été accepté par le Grand Maître des Maçons du Massachusetts, le Très Respectable Richard J. Stewart.

En conséquence, recevez par cette lettre notification officielle à votre Grande Loge de la suspension temporaire de la reconnaissance par notre Grande Loge.

 

Jeffrey L. Gardiner, Grand Secrétaire.

 

 P.S.: Voire aussi l'article du Myosotis de Neuilly-Bineau sur ce sujet...

 

Par Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour    
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article